Comment gérer les effets psychologiques de la pandémie ?

Ce n’est un secret pour personne: la pandémie a eu globalement des conséquences sur le psy- chisme. L’Apel a entrepris des discussions avec Saint-Vincent pour chercher à améliorer la prise en compte des troubles induits par le stress et le confinement, alors que les familles peuvent passer à côté ou se sentir désarmées selon que cela est enfoui ou se traduit par de la violence.

Il faut d’abord comprendre et accepter que les comportements des enfants varient selon leur ca- pacité à encaisser les émotions, à l’école et dans leur environnement familial. L’écoute des émotions est une première réponse, certainement à déployer davantage. En complément, il revient aux équipes pédagogiques et aux parents d’apprendre à re- connaître les états de fragilité psychologique chez les enfants, pour mieux les accompagner ou les prendre en charge. Le travail se poursuit en parte- nariat avec les acteurs de Saint Vincent.

Participation du PEPS au bien être des élèves :
ateliers “Gestion des émotions”

Christine Pautonnier, responsable du PEPS (Pôle Ecoute Prévention Santé), et Muriel Vincendeau, éducatrice en SEGPA et surveillante de cour en 6ème et 5ème, proposent des séances aux élèves pour les aider à améliorer leur bien-être.

Madame Pautonnier et Madame Vincendeau ont suivi une formation sur 3 ans intitulée : “ Oser le bien-être en classe ”, basée sur une initiation à la sophrologie.

Elles ont proposé des cycles de 5 ateliers, envi- ron 10 cycles en tout dont ont bénéficié 80 à 100 élèves de collège. Basé sur le volontariat, l’atelier accueille, le mercredi après-midi, 10 à 12 jeunes de 12h15 à 13h15.

En début de séance est proposé un temps de dialogue avec un retour sur la semaine passée et les émotions ressenties, puis le groupe est scindé en deux pour des exercices sur tapis autour de la respiration, relaxation, prise de conscience de son corps et des exercices de visualisation.

Plusieurs collégiens témoignent d’un apport posi- tif de ces ateliers et d’une poursuite de la pratique des exercices appris avec des ressources audio proposées.

Si besoin spécifique de suivi, une orientation peut être proposée à l’élève et aux parents (SäS au

PAEJ : Point Accueil Ecoute Jeune, situé au 4 bis à côté des Champs Libres, psychologue libérale). Une séance équivalente est instituée systéma- tiquement pour les élèves de 6ème en début d’année.

Bien sûr, le contexte sanitaire de la pandémie a bouleversé cette organisation. Madame Pautonnier et Madame Vincendeau ont su s’adapter en créant des supports audio (outils de relaxation, visualisation) diffusés aux élèves sur Ecole Directe. Puis depuis novembre 2020, chaque élève reçoit une fois par semaine un mail intitulé “ À l’écoute de nos émotions ”, (au moins la moitié des élèves ouvre ce mail) avec des activités proposées, des postures inspirées du yoga, des musiques et des exercices adaptés, notamment en période de stress lié aux examens.

Pour la rentrée, la reprise de ces ateliers est prévue avec création d’ateliers au lycée !

Anne De Prin

Laisser un commentaire